Accueil > FRANCAIS > Corridor Dakar – Bamako : la Coopération allemande à la rescousse

Corridor Dakar – Bamako : la Coopération allemande à la rescousse

Dakar, le 6 mars 2015

mardi 2 juin 2015, par bp

Le Cabinet ModelSis a pris part à un atelier organisé par le Conseil Présidentiel de l’Investissement (CPI), en collaboration avec l’Agence nationale de promotion des grands travaux (APIX) et l’agence de coopération allemande (GIZ), à l’hôtel Radisson Blu de Dakar, dans le cadre de la facilitation du commerce sur le Corridor Dakar – Bamako.

L’atelier, qui a vu la participation de nombreux acteurs qui interviennent sur le corridor, a été l’occasion de revenir sur la cartographie des comités et cadres de concertation et de discuter sur la façon la plus judicieuse d’assurer une bonne articulation des actions sur le terrain.

Pour rappel, la GIZ accompagne le Sénégal et le Mali pour l’amélioration de la compétitivité du Corridor Dakar – Bamako, dans le cadre d’un projet de deux ans qui vise à rationaliser les cadres de concertation autour de l’axe Dakar – Bamako, en vue renforcer l’attractivité de cette voie qui dessert les pays de hinterland. Dans ce cadre, le Cabinet ModelSis a pour mission d’informatiser le Transit sur ce corridor et d’intégrer les outils de suivi électronique des cargaisons dans le système GAINDE INTEGRAL.

Au cours de la rencontre, le Cabinet ModelSis a eu une participation remarquée dans les débats de haut niveau qui tournaient autour de trois options qui devaient faciliter une bonne exécution du projet en question. Il s’agissait de la création d’un Comité de facilitation sur le corridor, de la redynamisation du Sous-comité sur la fluidité des opérations sur le corridor du Groupe de Travail n°1 du CPI, et la mise sur pied d’un Sous-comité sur la facilitation au sein du Conseil national de facilitation des transports et du transit routier inter-Etats Dakar-Bamako (CNFT et TRIE).

Pour éviter les impairs du passé et dans le souci d’adopter une démarche pragmatique, les participants se sont accordés sur la redynamisation du Sous-comité au sein du Groupe de Travail n°1 du CPI, une option qui offre des garanties de célérité et d’assurance dans la prise de décisions qui seront imputées aux différentes administrations concernées.

Pour autant, un accent particulier est mis sur l’analyse des causes de l’inefficience dudit sous-comité en vue de le rendre beaucoup plus opérationnel. Une proposition de composition a été faite, dans une démarche inclusive pour impliquer tous les acteurs autour de l’essentiel : faire du corridor une voie de passage privilégiée vers le Mali et au-delà.

Messages